Je marchai les yeux fixés sur les pensées, sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit .

Au loin, dans le recoin caché d'une porte entrebâillée,la musique de Barry Lyndon de Shubert revint à ma mémoire.

Intrigué, je me glissai dans ce couloir aux portes multiples. Et devant moi, telle une invitation, les longs sanglots longs me charmaient.

Damoiselles et Damoiseaux dans le plus bel apparat, les uns derrière les autres, d'un pas majestueux se présentaient à la cour de père et mère. Un pas vers l'avant, un pas en arrière, d'une danse à l'épée caressant les airs, les jouvenceaux et jouvencelles se murent (se mouvoir).

Virent les hommes en blanc aux casques bleu et rouge. Le fer se croisa, la riposte se fit, la contre-riposte s'enfla, l'affrontement s’enflamma.

Au milieu de cette bataille rangée, au code et à l'honneur des gens de bonnes compagnies, mes soeurs d'armes pédagogiques, Mme Cislini et Mme Cheung. J'eus cru "ô temps ! suspends ton vol", m'être trompé de siècle, m'être trompé de société. Les valeurs, les codes et les vertus traversent nos sociétés et se transmettent aux âmes bien nées.

Escrime de l'aise,majesté. (crime de lèse-majesté)   Escrime de l'aise,majesté. (crime de lèse-majesté)
Escrime de l'aise,majesté. (crime de lèse-majesté)
Retour à l'accueil