Cela pourrait être le titre d'un livre à grand succès sur les dessous du pouvoir mais non. Juste pour remercier ceux et celles qui sont passés hier à la salle de la Petite Camargue pour la soirée dédicace. J'ai été très heureux de retrouver des anciens élèves qui poursuivent de brillantes études, notamment Raphaël (il se reconnaîtra) mais aussi de revoir Maxime et Alyssia. J'ai été troublé de voir Mme Soulas, une enseignante qui finissait sa carrière au moment où je débutais la mienne. Elle n'a pas changé. Elle est intemporelle. J'ai été très heureux de voir les parents que je côtoie de manière régulière à l'école et les élèves de la classe et de la cour de récréation. J'ai été ravi de voir mes collègues passer et aider à la mise en place du verre de l'amitié. Maintenant, cap sur lundi matin où les affaires sérieuses reprennent. Entre hier et le retour en classe, certains auront lu le livre, d'autres dévoré et certains placé sous l'armoire comme cale parfaite. Aura-t-il fini sa vie au feu, dans un coffre-fort jeté à la mer ou dans la poubelle non-cyclable tel un livre interdit ? Dois-je garder le casque et ma combinaison de moto à la sortie des élèves et jeter aux oubliettes les autres nouvelles déjà écrites ce 7 mars au matin ? Quant à ce monsieur Crayon dont tout le monde parle et qui m'agace de plus en plus, il ne me reste que deux solutions: le ridiculiser de ma plume sensible ou le décrire à la Charmant dans Shrek pour éviter toute comparaison.

Retour à l'accueil