Les vacances sont finies depuis le 1er septembre et les élèves ont pris leur rythme de croisière avec leur nouvel enseignant. Les plus petits avec Monsieur Bruneau ont pris leurs repères et la cour n'a plus aucun secret. Les plus grands au cm2 sont devenus les maîtres de l'univers et les petits sixièmes, ex-caïds du bac à sable, n'ont plus que leur portable à brandir tel une preuve irréfutable d'un monde collégien franchi à jamais. Les autres prennent du grade et les retrouvailles sont agréables. Sous le signe de l'inquiétude et du stress, le directeur a filtré les entrées. Il y avait bien quelques barbus au gabarit imposant mais rien d'inquiétant au demeurant. Des papas bien sympathiques que le poil abandonné par la lame le temps d'un été a envahi du cou à la narine. Il faut dire que le poil est de retour. Après une longue disette d'une décennie où l'imberbe de l'orteil au front à la chevelure de charmant dans Skrek était le mâle dominant du 21ième siècle, le barbu poilu fait un retour fracassant. Je n'oublierai jamais Fabien et Franck, mes idoles de 98, où le crâne nu était mannequin. Avec 2016, le torse fourni et la barbe drue complètent le tableau. Il ne me manque plus que le bedonnant joyeux et je rentre définitivement dans les canons de beauté de l'homme moderne. Il faut savoir attendre son heure.... En attendant, une nouvelle année débute pour nos élèves, à la fois courte et longue à la fois.

Des ce1-ce2 bien heureux et bienheureux de débuter la nouvelle année scolaire.

Des ce1-ce2 bien heureux et bienheureux de débuter la nouvelle année scolaire.

Retour à l'accueil