Ma chère Florence,

J'ai bien reçu tes différents lettres et courriers dans le bulletin hebdomadaire. Ton style est clair et précis. J'ai lu avec beaucoup d'attention tes recommandations et l'intérêt merveilleux de passer à ce livret scolaire unique du CP à la troisième. Quelle bonne idée ! En plus avec les nouveaux programmes que la femme de Boris nous a présentés, l'occasion était trop belle pour le mettre en place pour cette année scolaire 2016-2017.

Tu me connais. J'y ai mis tout mon coeur pour le présenter aux collègues de l'école, le jour de la prérentrée. Ce n'était pas évident. Il y avait un grand travail  préparatoire concernant le risque intrusion. Heureusement, j'ai des collègues très professionnels et ils ont été les premiers à sauter le pas.  

Le calendrier des échéances pour la mise en place du livret scolaire unique est carré et nul ne pourrait faire mieux. Au premier conseil d'école, je n'ai pas manqué l'occasion de défendre ce projet qui n'est plus un projet puisque le décret est passé. Génial, il n'y a plus à discuter.

De plus, tu indiques que les parents auront un code d'accès pour pouvoir le consulter à leur guise. Je n'ai pas oublié de leur dire. Ils étaient ravis.  

Ici, A Aubord, dans le petit village où je travaille, les évaluations s'accumulent et le logiciel d'accès pour enregistrer les résultats ne fonctionne toujours pas. Je ne te dis pas: entre les bugs, les accès impossibles et les messages d'alerte. Qu'est-ce qu'on a ri ..... jaune. Les parents s'impatientent, je les comprends,  et les collègues s'irritent, c'est normal. Ils vont passer à un logiciel privé payant. Tu te rends compte. Je n'arrive plus à les gérer. J'en ai même un qui revient au format papier. Un comble pour une Ecole avec un grand E qui souhaite être en avance sur son temps. Pour parler du temps, j'ai en perdu beaucoup trop à mon goût. Et aujourd'hui, je me retrouve à calmer le jeu et à laisser libre chacun de fonctionner à sa manière. Cela tombe bien puisque ta cousine de la Région nous demande de réfléchir sur le climat scolaire pour notre futur projet d'école. Voici un exemple parfait d'une situation inventée de tout part par toi et tes collaborateurs pour créer des tensions dans l'équipe et le fonctionnement d'une petite école.

Comme vais-je faire aujourd'hui pour gérer les conflits avec les familles ? Je te rappelle que certains vont demander des relevés pour inscrire leur enfant dans des collèges privés. Heureusement, Ta petite nièce qui gère le secteur nous a rassurés: rien ne presse pour les livrets scolaires uniques.

En attendant de te raconter la suite et tout le bonheur que tu m'offres avec tes idées, je t'embrasse et m'impatiente à l'avance de savourer tes prochaines nouveautés.

Sans vouloir être pessimiste, j'ai bien peur que le 9 mai, au lendemain du weekend, tu sois obligée de plier bagages et que la belle-famille prenne ta place. Qui sait ? Ils sont capables de tout remettre à zéro et de laisser aussi leur empreinte, eux-aussi,  histoire de laisser leur trace dans la longue histoire de l'Ecole.

Je te laisse et je te fais un gros bisou, ma Floflo.

Ton petit neveu d'Aubord.  

 

Retour à l'accueil