Je l'avais indiqué l'an dernier (25/11/11) et reprends à juste titre le contenu de l'article : « Comme chaque année, nous sommes sollicités par des maisons d'édition pour présenter des revues et des livres auprès des élèves dont le but, soyons honnêtes, pour l'entreprise, est d'obtenir des nouveaux clients. Ces magazines ont un intérêt du point de vue de l'apprentissage. Je laisse mes collègues prendre la décision de faire circuler ces pochettes ou de ne pas le faire. J'approuve le choix pris par chacun. Il n'y a aucun intérêt pécuniaire pour les enseignants ».

Cette année une troisième maison nous sollicite mais je pense à l'avenir limiter le nombre voire supprimer cette technique de vente. L'école n'a pas vocation à vendre, elle doit rester sur ses valeurs fondamentales. Cette situation sera débattue avec l'équipe enseignante. Je compte sur les représentants des parents d'élèves pour me rappeler cette question au prochain conseil d'école.

Retour à l'accueil